Virtual Placement choisi par Shangaï Media Group

Incruster des graphiques virtuels sur des productions live et générer des revenus. C’est dans cette optique que Shanghai Media Group, diffuseur sur le territoire chinois de la Super League de la fédération chinoise de football vient de choisir Vitual Placement de ChyronHego.

Pour la direction technique de Shanghai Media Group, Virtual Placement est «l’outil d’incrustation virtuelle le plus sophistiqué du marché pour une incrustation parfaite de contenus visant à solliciter l’œil du spectateur. » Si le diffuseur entend bien monétiser des espaces publicitaires supplémentaires pour les rencontres sportives s’affichant notamment sur le terrain, il souligne par ailleurs la facilité de paramétrage et d’installation de Virtual Placement ; tout comme les équipes d’AMP Visual TV l’avaient souligné en l’utilisant à des fin d’enrichissement de la réalisation lors du match France 98/Fifa 98 diffusé sur TF1 en amont de la Coupe du monde de football 2018 (Lire ici).

TVU Networks dans le métro moscovite

On l’avait vu en mai dernier au Royaume-Uni avec France Télévisions lors de la couverture du mariage princier et ses séries d’interviews dans la rue et dans un taxi sillonnant la ville… Un dispositif TVU Networks, une fois encore fort innovant, a été déployé dans des conditions similaires, en mobilité, dans le métro moscovite durant l’été.

C’est dans une configuration de remote production que furent utilisés les signaux issus deux points de Moscou à l’occasion du 8e Moscow Urban Forum : d’un studio non loin de la Place Rouge et du Kremlin et surtout, au sein d’un wagon de la ligne circulaire du métro moscovite à quelque 85 mètres sous terre. La problématique étant bien sûr d’assurer une réalisation multicam sans perte entre les deux points. Pour ce faire, un TVU Router connecté au réseau Wi-Fi du métro moscovite a été complété de liaisons 4G afin d’assurer un renfort de fiabilité. Les TVU Transceivers ont été déployés pour prendre en charge les signaux entrant et sortants aux côtés de la solution IP TVU Grid, assurant la commutation. L’équipe vidéo mobile voyageant sur la « Circle line » de Moscou a ainsi pu bénéficier via le TVU Router d’un débit fiable de 200 Mbit/s max garanti par la technologie propriétaire signée TVU, baptisée Inverse StatMux Plus

Magic Hour remet à jour des équipements d’enseignement de l’Institut national de l’histoire de l’art

L’Inha a fait le choix d’un équipement haut de gamme dédié à l’enseignement. C’est à Magic Hour qu’a été confié le déploiement de cette nouvelle configuration facilitant l’expérience utilisateur. Tour d’horizon…

 

« Faciliter l’utilisation d’équipements multimédia de salles de conférence aux non spécialistes. » Pour Maxime Greslé, régisseur au Service des moyens techniques de l’Inha (Institut national d’histoire de l’art), la modernisation s’imposait : « les professeurs et conférenciers devaient bénéficier d’une installation simple, efficace, accessible via un unique interrupteur marche-arrêt et un pilotage sur support tactile intuitif. » Côté public et étudiants, il s’agissait aussi de proposer des enseignements dans d’excellentes conditions d’écoute et de visualisation des supports de cours.
Pour réaliser cette installation, le département intégration corporate de Magic Hour a proposé une solution clef en main pour deux salles de 100 et 60 places. Au cœur de la diffusion images, deux projecteurs laser tri-LCD NEC, les PA653UL (6500 lumen ANSI – 2500000:1 de contraste – 4K) et P502HL(5000 lumen ANSI 20000:1 – Full HD). Ils font bénéficier chaque salle d’un confort de visualisation inégalable dans des conditions d’utilisation en lumière ambiante. « Des projecteurs qui nécessitent très peu de maintenance, notamment au regard de leurs sources lumineuses laser phosphore dont la durée de vie atteint 20000 heures contre 2 à 3000 heures pour les lampes traditionnelles, » souligne Maxime Greslé. Chaque projecteur illumine respectivement son écran de 3m80 et 4 mètres de base et est alimenté par un sélecteur/scaler automatique à 8 et 12 entrées (4 HDMI, VGA, YUV et leur audio associée). Parmi les sources, on retrouve un lecteur Bluray Denon rackable 1U acceptant cartes SD et supports USB.

Côté restitution sonore, c’est vers un système professionnel Bose FreeSpace ampli-enceintes) que s’est dirigé l’Ihna : « adaptées à la volumétrie de chaque salle, outre la restitution sonore, l’intervenant évolue avec un micro HF Sennheiser supercardioïde. Les intervenants et étudiants sont en immersion dans un confort acoustique exceptionnel. » Pour piloter l’ensemble, et associer l’esprit haut de gamme de l’installation, l’automation personnalisée par Magic Hour est architecturée autour d’un écran tactile Kramer 7 pouces KTouch et son logiciel associé, et vient jouer les chefs d’orchestre au sein d’un pupitre clair et efficace.
« Ce nouveau système inauguré à l’occasion des Journées du patrimoine en septembre dernier correspond parfaitement à nos attentes, conclut Maxime Greslé. Les retours d’expérience s’avèrent très positifs de la part des usagers. Cette nouvelle configuration permet désormais aux intervenants de s’affranchir de difficultés d’utilisation moyennant une formation de quelques minutes de la part des services techniques et d’un confort d’enseignement accru significativement. » 

Embrionix : lance un convertisseur IP-HDMI 4K ultra compact

Embrionix vient d’annoncer la mise sur le marché d’emView. Ce convertisseur permet de convertir un flux IP pour alimenter un à deux moniteurs simultanément. Cette nouvelle version prend en charge les signaux IP 4K UHD. Parmi ses avantages : un format compact, une installation directe derrière le moniteur, le frame sync, il prend en charge le 4K, les profils de paquets narrow et wide et les protocoles mber+ et RESTful.

Accusys devient MLogic pour l’Europe

Le fabricant taïwanais de solutions de stockage NAS pour l’archivage et la postproduction, Accusys, exploite désormais l’ensemble de ses gammes sous la marque MLogic. Les Produits Accusys étant désormais batptisés MSpeed 8 et MSpeed 12, MSan 12 et MSan 16 et MSpeed Pro.

Netflix labelise les matériels de la chaîne de production des contenus pour garantir sa qualité de diffusion

Tout outil générant ou prenant en charge des données son, image et métadonnées, de la production à la postproduction peut se porter candidat au label Netflix PTA.

Rassembler sous une bannière les outils opérant en toute transparence et compatibilité avec le leader de la SVOD. Telle est ainsi l’idée de Netflix et sa Post Technology Alliance. Si en arrière-fond cette démarche vise à établir des process efficaces, la plateforme n’entend pas imposer aux créateurs de contenus ce qui pourrait relever de leurs choix artistiques. Elle « invite » les créateurs à utiliser des outils de postproduction labellisés. Jusqu’à ce jour, ce programme propose les certifications concernant les caméras, les softs d’étalonnage, de montage et d’encodage (voir ici les produits concernés). Bref de coller au mieux aux standards qualité tant en livraison qu’en diffusion et faciliter leur mise à jour. Prochains sur la liste : tout ce qui concerne le son et la post-synchro en versions étrangères.
Afin d’identifier les matériels en question auprès des professionnels, Netflix vient de créer le logo ad hoc « Netflix Post Technology Alliance » qui viendra estampiller les produits de marques telles qu’Adobe, Arri, Avid, Blackmagic Design, Canon,Colorfront, Fraunhofer IIS, Filmlight, Marquise Technologies, MTI Film, Ownzones, Panasonic, Red Digital Cinema, Rohde & Schwarz, et Sony. D’autres viendront les rejoindre.
Que les artistes de l’image se rassurent, les optiques ne seront pas soumises aux recommandations de la plateforme : « Les optiques génèrent certes des métadonnées utiles à la postproduction, mais comme celles-ci sont incluses dans celles des caméras, ces dernières sont à même d’endosser le label, » soulignait Netflix dans un communiqué.

 

NEC propose une lampe en plus pour ces vidéoprojecteurs ME Series jusqu’au 31 décembre !

En plus de fournir le support idéal pour les salles de formation, de réunions et autres salles présentations, les projecteurs 3LCD compacts multifonctions NEC ME Series offrent une connectivité complète et Wi-Fi en option pour une flexibilité optimale. Pour les installations dont les commandes seront passées avant le 31 décembre 2018, tout projecteur NEC ME series sera livré avec une lampe supplémentaire.

Renseignez-vous chez nous !

Lynx Technik, HP et AJA lauréats aux Trophées Satis 2018

Le 7 novembre dernier, l’édition 2018 du Satis Screen4all (6-7 novembre – Docks de Paris, La Plaine Saint-Denis)
récompensait trois produits issus de nos partenaires.

Dans la série Coup de Cœur de la rédaction Mediakwest/Sonovision, leCQS-1441 de Lynx Technik a été primé.Ce convertisseur compact 4K UHD 12Go (simple link bidirectionnel vers quad link) prend en charge tous les signaux SDI standard SMPTE de 1,5 à 12 Gbit/s (SMPTE 292M, SMPTE 424M, SMPTE 2081 et SMPTE 2082).

Côté postproduction, a été primé par le public le HP Backpack VR. Cette station de travail mobile dédiée à la réalité virtuelle se porte sur le dos par l’utilisateur. Outre de proposer une liberté illimitée dans l’expérience immersive professionnelle, elle permet de travailler, démontrer ou former à la VR sans câbles ni contraintes.

Enfin, primé par la rédaction de Mediakwest/Sonovision, leHDR Image Analyser de AJA.Ce dernier propose un monitoring et une analyse des contenus 4K/UltraHD/2K/HD, HDR et WCG pour les productions broadcast et OTT, la postproduction, les contrôles qualité (QC) et le mastering.

Magic Hour signe la mise en place de la plateforme StorNext de Prodigious

La filiale postproduction de Publicis Groupe a fait le choix de la mutualisation des données avec l’acquisition d’un SAN hautes performances Xcellis de Quantum. Magic Hour a accompagné le projet…

« Accroître les capacités de stockage, optimiser les process et le workflow pour l’ensemble des projets initiés par les agences du réseau Publicis… » Tel fut en substance l’objectif du renouvellement de l’infrastructure de stockage de Prodigious souligné par Alain Le Borgne, directeur et fondateur du département de postproduction image de la filiale du numéro 1 de la publicité. Prodigious se pare ainsi d’un des systèmes les plus performants dédié au stockage centralisé : Quantum Xcellis.
« Ce nouveau déploiement des infrastructures de postproduction s’est inscrit dans notre volonté d’anticipation des besoins pour les années à venir, précise Wilfried Jeanblanc, directeur technique de Prodigious. Notre configuration de stockage était répartie en îlots hétérogènes qui, bien que remplissant parfaitement leurs fonctions, pouvaient laisser entrevoir une inadéquation vis-à-vis des demandes futures de nos clients. Le choix des solutions Xcellis de Quantum sur base StorNext allait donc dans le sens de nos ambitions. »

Collaboration Magic Hour/Quantum

C’est en partenariat étroit avec Quantum que Magic Hour s’est vu confier le déploiement de la plateforme en assurant l’ingénierie réseau et l’intégration ; la configuration relevant quant à elle du cahier des charges défini conjointement par les équipes de Quantum et Prodigious. « Cette configuration devait tenir compte à la fois des besoins en bande passante et en capacité de stockage, pour chacun des trois silos de stockage nécessaires aux workflows de Prodigious : montage, graphisme/3D et Flame, précise François Lefebvre, architecte solutions Magic Hour. Ce nouveau système a permis d’éliminer les îlots de stockage auparavant assignés à chacune de ces fonctions pour les réunir dans une plateforme centralisée, organisée en volumes logiques accessibles simplement, favorisant de fait le travail d’administration pour les techniciens. »

Une configuration ultra performante et ultra sécurisée

Si le système de gestion de fichiers haute performance qu’est StorNextcontribue à l’efficacité de l’ensemble, c’est sans compter la puissance et les capacités mises en œuvre par les baies physiques StorNext Quantum : « Nous parvenons à une bande passante très performante, insiste François Lefebvre, avec une vitesse de transfert totale en lecture de 19 Go/s et une moyenne de 6 Go/s en lecture-écriture pour chacun des volumes, et pouvant prendre en charge jusqu’à 165 postes clients. »  Ainsi, deux volumes équipés de disques de 1,8 To 10000 tr/min (SAS 10K) représentent 2 x 360 To et couvrent les besoins 3D et compositing (soit deux QXS-448 avec 4 expansions de disques). Un volume de 870 To composé de disques de 8 To (soit deux QXS-456 avec 2 expansions de disques) assure les besoins de montage et connexes. Côté sécurité, la redondance est assurée par une configuration Raid 60, « la plus efficace à ce jour » souligne François Lefebvre. À titre d’exemple, sur le principe, le système pourrait perdre jusqu’à 48 disques sans perte de données sur le pétaoctet disponible.
Alors que la nouvelle plateforme de stockage contribue à améliorer la fluidité des process de postproduction in situ, elle permet aussi de nouvelles possibilités de partage vers d’autres sites Prodigious. Et Alain Le Borgne de conclure : « nos hubs délocalisés dans les agences, à Aubervilliers, Suresnes, Paris 8e et Paris Bastille, peuvent désormais accéder au partage de projets conduits sur notre site de Clichy. » Mutualisation oblige…

Cortex V5 prend en charge le format IMF

Annoncé dans les allées d’IBC 2018, la version 5 de Cortex (MTI Film), prend désormais en charge le format IMF (Interoperable Master Format) Application #4. Le soft de gestion des dailies jusqu’au mastering a par ailleurs été approuvé par Netflix, lequel utilise l’IMF application #2 étendue « Studio Master ». À ce sujet, pour celles et ceux souhaitant réviser leurs fondamentaux, la CST propose un court et informatif article sur ce format devenu aujourd’hui un format de livraison qui va au delà du DCP (Lire ici). Le site du SMPTE propose par ailleurs une présentation très didactique sur les Packages IMF en Anglais mais plutôt simple d’accès (Lire ici).