Omnitek : nouvelles fonctionnalités audio pour l’Ultra TQ

La solution de rastérisation dévoilée il y a un an prend en charge les signaux SDI jusqu’en 3G et les connections IP SMPTE 2110/2022-6. Cette année l’Utra TQ passe à la vitesse supérieure avec l’analyse et le décodage des signaux Dolby E et D et la capacité à « dé-embedder » du contenu audio SDI/2110/2022-6 vers des sorties AES/EBU et également monitorer l’audio AES/EBU.
Sur son Stand C7412, Omnitek présentera également le rastériseur Ultra XR 4K/UHD (en version 3.4) l’Ultra 4K Tool Box 4K/UHD (analyse / génération / conversion, en version 3.4). Le constructeur fera par ailleurs la démonstration de son nouveau OSP (Omnitek Standard Product) 4K AV sur IP et 4K / HD Warp en tant qu’alternative au solutions ASIC et ASSP.

NAB 2018 : mises à jour majeures pour ChyronHego

Si le spécialiste de l’habillage graphique entend exposer l’entièreté de sa gamme de solutions, il proposera avant tout de découvrir les mises à jour majeures sur l’ensemble des solutions de l’univers Camio. Également au programme, la nouvelle version de LyricX (3.2) et celle de sa plateforme graphique Prime (3.0), associée à celle du système graphique dédié à la météo, Metacast. Sans oublier la nouvelle version de Paint parée au 4K (7.4) et ses innovations en matière de tracking
et de gestion de données live destinées à ses systèmes TraCab et ZXY.
ChyronHego au NAB Show de Las Vegas, Convention Center, Stand SL1208.
Pour prendre rendez-vous avec les équipes de ChyronHego, cliquez ici.

Nouvelle version pour l’Atem Advanced Panel 1 M/E

Son nouveau design se veut plus intuitif et vise à faciliter la rapidité de « commut » pour le réalisateur. Opérant de manière transparente avec les ATEM 4 M/E Broadcast Studio 4K et Blackmagic Ursa Broadcast, il compte pas moins de six améliorations : l’accès direct aux menus et réglages destinés entre autres aux transitions, macros et players ; un nouvel affichage LCD couleur ; l’accès au contrôle de 4 M/E à travers le commutateur Atem Production ; l’assignation de sources vers des sorties auxiliaires et keyers et la possibilité de lancer une macro à partir d’un unique bouton. Et enfin une T-bar recouverte de latex pour une meilleure prise en main lors des transitions, PTZ et DVE…                                                                       En savoir plus

Embrionix prend en charge des signaux pathologiques SD-SDI à 12G-SDI

Les « signaux pathologiques » permettent de tester la robustesse d’une liaison SDI et contribuent à la mesure de celle-ci dans une situation simulée de « pires conditions ». Embrionix, fabricant de solutions SFP qui répondent aux standards SMPTE ST2110, ST2120 et ST2082, vient d’annoncer les premiers modules SFP entièrement compatibles avec les signaux pathologiques SD-SDI à 12G-SDI au standard ST2082. Ces modules sont disponibles en tant que transmetteur et récepteur single ou dual 12G UHD-SDI et transceiver. Les modèles transmetteurs prennent en charge les longueurs d’onde 1310 nm et 4 CWDM. « Nous avons relevé un véritable défi dans le domaine du transport de signaux broadcast 4K sur une distance de 20 km en 12G-SDI comprenant des signaux pathologiques dans un environnement à 85°C sans modification de ratio, ni d’alimentation, souligne Louis Caron, Chef de produit chez Embrionix. En ajoutant cette prise en charge de ce type de signaux, nous permettons à nos clients de valider leur système d’un bout à l’autre de la norme ST2082. »

Coté NAB 2018, le constructeur canadien présentera pour la première fois une gamme de multiviewers orientée « haute densité ». Ces solutions ultra compactes de traitement de signaux  sont destinée aux configurations où la gestion de l’espace est une donnée primordiale. Toutes privilégient le format 1RU avec une densité plus de fois supérieure aux solutions existantes sur le marché. Les visiteurs pourront bien sûr découvrir également ses nouveautés dédiées à l’optimisation des signaux 4K UHD sur IP au standard SMPTE ST2110 et 2022-6-7…

Focus sur la lineup Embrionix NAB2018

VDM restaure en 4K HDR avec Lasergraphics

Geoffroy de la Roche, directeur commercial de VDM: « Sans conteste, nous considérons le Director 10K comme le meilleur scanner du moment. »

Dans le cadre de son évolution et son développement sur le marché de la restauration, VDM (Groupe Transatlantic) s’est tourné vers Magic Hour pour la fourniture d’un Scanner Director 10K de Lasergraphics en version 5K, de la suite logicielle de restauration Nova de MTI Film, associés entre autres à une solution d’étalonnage Blackmagic Design DaVinci Resolve 14 Studio et du contrôle qualité d’Omnitek, l’Ultra XR HDR.

Deux nouveaux marchés pour VDM
« Sur le segment des prestations de restauration haut de gamme, nous avons choisi le scanner garantissant le plus haut niveau de qualité, » justifie Geoffroy de la Roche, directeur commercial de VDM. « Sans conteste, nous considérons le Director 10K comme le meilleur scanner du moment. »
En plus de ses clients réguliers, VDM a par ailleurs remporté deux nouveaux marchés. Le premier, au côté de trois confrères, évolue dans un cadre de sauvegarde du patrimoine cinématographique initié tous les trois ans par le CNC (Centre National de la Cinématographie). Le second consiste sur une période de 18 mois, à restaurer et remasteriser en 4K HDR quelque 150 films issus du catalogue des années 1970 à 2000 d’un des plus importants distributeur et producteur de longs-métrages. La finalité étant de fournir chaque film en ProRes UHD. « Ils s’agit d’un marché de restauration et de remasterisation à coûts maîtrisés dans des conditions maximales de qualité, souligne Geoffroy de la Roche. Et d’ajouter : « Une réelle première en termes de résolution car nous évoluons en direction de l’UHD SDR, HDR10 et Dolby Vision pour nos clients ayants-droits et diffuseurs. »

Côté exploitation…
« Sans avis partisan aucun, nous ne trouvons que des points forts au Director 10K, reprend Mathieu Quémy, responsable du pôle mastering et restauration de VDM. « Alors que nous repartons systématiquement du négatif monté ou du premier interpositif afin de bénéficier de la meilleure qualité possible d’une pellicule 35mm, il nous arrive de rencontrer des supports extrêmement fragilisés qu’il s’agisse de retrait (rétrécissement du bas de la pellicule), de perforations en mauvais état… » Il fallait auparavant régler ces aspects physiques avant de les soumettre au scan, imposant de fait un traitement délicat, et du temps impactant la facture du client. « Aujourd’hui, le Director 10K nous affranchit de cette étape avec un transport de la pellicule en sprocketless quel que soit l’état des perforations, seule la rénovation mécanique des collants film s’avère alors nécessaire. »
« Chaque cliché est immobilisé dans la fenêtre avant d’être flashé, de ce fait, nous évitons les problèmes de point de netteté dont souffrent les éléments acétate vrillés, victimes du syndrome du vinaigre ».
S’il est un autre avantage de cette nouvelle acquisition, c’est bien la vitesse de scan assure Mathieu Quémy : « À 8 images par secondes en 4 ou 5K 16 bits nous pouvons assurer une étape de scan en moins d’une journée et générer des fichiers full range qui pourront le cas échéant être étalonnés en SDR, HDR10 ou Dolby Vision. Cette performance contribue par ailleurs à demeurer sereins et confiants face à notre calendrier soutenu pour les 150 long-métrages qui nous ont été confiés.  »
Entre ces deux étapes, interviennent les outils de traitements automatiques au travers de la suite logicielle MTI Film Nova récemment acquise et d’autres solutions plus anciennes dont certains algorithmes s’avèrent encore très efficaces pour des cas bien particuliers. Sans oublier l’intervention humaine image par image qui s’avère nécessaire, à la palette pour rajouter de la matière, voire des séances de Flame pour reconstruire une série d’images manquantes ou grandement détériorée…

Souplesse et adaptivité
Pour chacun des composants fournis par Magic Hour, VDM dispose de la possibilité de modifier ses ressources au cas par cas, qu’il s’agisse de montée en charge d’activité ou de gestion de cas particuliers. « Toutes ces nouvelles acquisitions, Nova, DaVinci Resolve 14 Studio et Ultra XR Omnitek, ont la particularité de pouvoir s’adapter à nos besoins à travers la location de licences supplémentaires, précise Mathieu Quémy. Quant à la possibilité de faire débrider temporairement (ou définitivement) le Director de 5 à 10K, telle est une option qui fait de Lasergraphics une marque incontournable de l’industrie de l’image.

 

Et du 9 au 12 avril 2018 au Convention Center de Las Vegas…

Lasergraphics – Stand SU10421 – prendre RDV (avec le code LV4737)
MTI Films – Stand SL14807 – prendre RDV
Blackmagic Design – Stand SL216 – prendre RDV
Omnitek – Stand C7412 – prendre RDV

Lasergraphics scanne en 10K

directorOn connaissait le scanner Director 4K de Lasergraphics pour être en avance sur ses concurrents. Lasergraphics va aujourd’hui plus loin avec le Director 10K, version enrichie de son « petit frère » 4K. Outre la grande nouveauté de scanner 10240 x 4320 pixels, il permet un scan 4K plus rapide et compte de nouvelles options de formats avec bien sûr les 35, 16 et 8 mm, mais aussi les formats plus exotiques que sont les 28, 17,5 et 9,5 mm. Enfin, une fonction de raccord automatique est disponible : lorsque que le support casse, la fonction brevetée « Automatic Failed Splice Recovery » permet, après réparation du film par l’opérateur, de retrouver automatiquement l’image à partir de laquelle le scan fut interrompu.

Voir toutes les fonctionnalités du Director 10K

Magic Hour équipe l’OpenSpot92 de la CCI des Hauts-de-Seine

La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Île-de-France a mis en place dans chaque département une offre visant à accompagner les entreprises dans leur transformation digitale.

L’information, l’accompagnement et la proposition de solutions, sont la clé de voûte de cette offre baptisée Les Digiteurs, composée d’une plateforme numérique, d’ateliers et de formations, d’accompagnement individuel et enfin, d’OpenSpots. Ces derniers sont présents dans les CCI franciliennes où se mêlent espaces de démonstration de solutions digitales, de coworking, d’événements…

Pour la mise en place de l’OpenSpot92 Les Digiteurs de la CCI des Hauts-de-Seine à Nanterre, l’organisme régional a fait appel à Magic Hour pour la fourniture et la mise en place des éléments de l’affichage dynamique qui servira à l’information des visiteurs dans l’espace public et à la diffusion d’images de la salle polyvalente attenante destinée, entre autres, à la formation.

Dans un esprit d’homogénéité des designs, c’est sur une base de moniteurs de référence de la gamme PM de Samsung qu’a été réalisé le mur d’images de l’OpenSpot92 : 2 moniteurs de 43 pouces (PM43H) associés à 2 moniteurs de 55 pouces dont un tactile (PM55F-BC).

La salle polyvalente destinée à la formation est quant à elle équipée d’un vidéoprojecteur Epson à courte focale de 3100 lumens (EB-670) associé à un tableau blanc interactif (TBI) Vanerum i3Whiteboard. Cette surface de projection prend en charge l’interactivité des images projetées par l’Epson EB-670 (bureau d’ordinateur, fichier PowerPoint, écriture à l’aide d’un stylet ou à l’aide du doigt…).

Cette installation aujourd’hui accessible à tous a été dévoilée le 16 février 2018 lors de l’événement dédié à l’inauguration de l’OpenSpot92 Les Digiteurs.

 

Transmission 4G-LTE : TVUOne est la solution !

Disponible à la vente et à la location chez Magic Hour (seul ou avec son serveur de réception), TVUOne de TVUNetworks est la solution de transmission sur IP 4G-LTE la plus compacte et la plus simple d’utilisation du marché. Son récent passage en H.265/HEVC dans sa dernière version lui confère une qualité d’image équivalente pour une bande passante moindre. Sa latence a par ailleurs été descendue à une demi-seconde tant lors d’une utilisation en statique que sur un véhicule en mouvement.

Tout savoir sur TVUOne

Prominence : moniteur de référence 4K HDR

Le ColorEdge Prominence CG3145 est un moniteur de référence haut de gamme 4K/HDR disponible à la vente et à la location chez Magic Hour. Il fait partie de ces moniteurs qui ont su dépasser les écueils des technologies HDR plus anciennes toujours disponibles sur le marché. D’un rapport performance/prix exceptionnel, il forme un couple idéal avec DaVinci Resolve Studio 14 dans une configuration haut de gamme d’étalonnage. Il prend en charge les courbes gamma HLG et PQ de manière à afficher un rendu le plus proche de la perception de l’œil humain en termes de lumière et colorimétrie.
(nous contacter pour une démo).

Lynx Technik : déjà des solutions 4K/UHD… Et 8K ?

Green Machine Titan est le processeur de signaux le plus polyvalent du marché grâce à ses apps développées par Lynx Technik.

Passage du 4 au 8K ? À l’échéance 2020, J.O. de Tokyo obligent, la NHK entend bien diffuser l’événement en 8K. Plusieurs fabricants sont d’ores et déjà dans les starting-blocks pour annoncer des solutions assurant cette transition. C’est le cas de Lynx Technik.

Pour l’heure, sa Green Machine Titan permet déjà de prendre en charge les signaux 4K/UHD-SDI. Avec elle, les utilisateurs peuvent procéder à la conversion de signaux single link et quad link 12G-SDI avec les nouvelles apps téléchargeables à partir du « GreenStore ». Il en est de même pour sa vaste gamme de glue de solutions fibre Yellobrik 12G et 4K/UHD, lesquelles permettent de transmettre et recevoir des signaux 4K/UHD jusqu’à une distance point à point de 20 km, qu’il s’agisse de récepteurs, transmetteurs et transceivers ou bien de kits de transmission 4K/UHD fibre.

Bref le 8K n’est pas si loin, ce que rappelle Sebastian Schaffrath, directeur innovation de Lynx Technik : « Les 4K/UHD et le 8K sont les technologies pilier du marché du broadcast japonais. Nos produits permettent déjà d’assurer efficacement la transition de la HD vers le 4K/UHD, pour au final être prêts pour le 8K. »