Un archivage 100 % sécurisé arrive en France

Malgré les possibilités de stockage offertes aujourd’hui par tout environnement de travail, chaque projet achevé se doit d’être archivé afin de laisser de l’espace aux suivants. À cet égard, les solutions sont légions, notamment sur support LTO, lequel offre le rapport prix au Go le plus avantageux face à n’importe quel autre support destiné aux professionnels.
L’Américain Storage DNA propose aujourd’hui en France, via Magic Hour, une solution d’archivage et de sauvegarde pour les supports linéaires, le disque et le cloud. Un backupqui s’effectue à partir d’un simple glisser-déposer au sein de n’importe quel workflow, de production ou de postproduction. Storage DNA s’intègre dans bon nombre de solutions tierces de stockage et d’asset management, dont SNS, CatDV, EditShare Flow et bien d’autres…

100 % sécurisé
Parmi les points forts de SDNA, pointons ses procédures de contrôle d’intégrité des données : les médias sont en sécurité et accessibles en permanence, rapidement. Un checksum est effectué en écriture et en lecture. Il assure de fait une post-vérification des données inscrites sur le support cible. En renfort, une planification de “vérification de santé” du média permet de s’assurer que les contenus demeurent sans erreur.

Optimisation des capacités de stockage et migration
Côté moteur d’archivage, SDNA est basé sur le système LTO LTFS (Linear Tape File System) et est entièrement compatible avec l’archivage de projets Avid et Adobe, ainsi qu’avec les formats de tout master destiné à la conservation. Ainsi la migration vers SDNA de contenus -ou de projets rarement ou non utilisés- vers un support sécurisé à faible coût, permet de s’affranchir de l’investissement dans de coûteux supports. De fait, SDNA contribue à améliorer la gestion bidirectionnelle des médias (SAN / archivage) et accélérer les workflows à importants volumes de données, dans des environnements complexes et multi-formats, mais aussi à assurer la migration d’anciennes versions LTFS vers la plus en pointe.

AMP VisualTV crée un écran virtuel pour la rencontre France 98 vs Fifa 98

Les téléspectateurs ont bénéficié d’un plan large augmenté grâce à une incrustation dynamique créée par ChyronHego Virtual Placement.

Le 12 juin dernier, près d’un mois avant la deuxième étoile des Bleus, les amateurs de football ont pu se réjouir de voir à nouveau les joueurs de l’équipe de France 98 rechausser leurs crampons pour un match de gala les opposant à leurs challengers de l’époque regroupés au sein d’une équipe Fifa 98.
Pour l’occasion, c’est dans la toute nouvelle Paris La Défense Arena, inaugurée par les Rolling Stones en octobre 2017, que s’est déroulé ce match spectacle. Spectacle tant par celui proposé par les joueurs que par les moyens mis en place dans la salle à ce jour la plus grande d’Europe et ses quelque 30 000 places en configuration match.

Virtual Placement en situation : à droite, la console de visualisation de la source à incruster en lieu et place de l’écran de l’Arena. À gauche, le rendu final à destination des téléspectateurs…

Un écran virtuel pour les téléspectateurs
Si au sein de l’Arena, les spectateurs disposaient d’un écran géant de 1400 m2, TF1 et ses réalisateurs (Tristan Carné et Pascal Rétif) souhaitaient pouvoir utiliser cette surface pour diffuser des contenus spécifiques à la réalisation télévisée. Les équipes d’AMP VisualTV ont donc proposé de créer un écran virtuel masquant l’écran réel afin de permettre une maîtrise totale de son contenu. Les téléspectateurs ont ainsi bénéficié d’un plan large augmenté et enrichi par une réalisation dédiée grâce à cette incrustation dynamique.

Virtual Placement en situation : représentation des paramétrages assurant un tracking efficace du plan dans l’espace réel et virtuel.

Proposition ad hoc
« Il fallait trouver une parade technologique efficace, maîtrisée, et en phase avec le budget de production (en évitant de faire appel aux 44 projecteurs Barco laser de l’Arena), » raconte Nordine Sekouri, responsable technique habillage et ralenti chez AMP VisualTV. Aguerri aux solutions graphiques ChyronHego, la « parade » fût ainsi toute trouvée dans l’éventail de produits du constructeur, avec Virtual Placement, solution présentée lors de journées ChyronHego organisées par Magic Hour. « Généralement utilisé pour incruster logos et autres images avec tracking caméra, ce soft nous est apparu adapté à la problématique de la réalisation afin de donner au téléspectateur l’illusion d’une image projetée sur l’écran pour les angles caméra le nécessitant, et ainsi créer un véritable écran virtuel. » Parmi les avantages d’une telle solution, Nordine Sékouri avance des arguments bien pesés : « la possibilité de tracking en temps réel est en premier lieu ce qui a motivé notre choix, vient ensuite la flexibilité du soft une fois celui-ci maîtrisé pour l’avoir utilisé sur d’autres productions live et enfin, la qualité du résultat et la rapidité de mise en place. » Ajoutons la facilité d’intégration dans un workflow de production live puisque Virtual Placement tourne sur tout ordinateur portable…
Voir les autres possibilités de Virtual Placement, cliquez ici