Le Service d’exploitation technique de l’Institut national de l’audiovisuel passe à la vitesse supérieure avec Quantum et Magic Hour

Le S.E.T, en charge de l’activité de numérisation et de restauration de l’Institut, se pare d’un nouveau SAN Quantum hautes performances déployé et intégré par Magic Hour… 

À l’institut national de l’audiovisuel, exigence et expertise sont les maîtres mots. Du conseil à la formation, en passant par l’innovation, mais aussi au regard de la prime mission de l’Institut : la sauvegarde et la conservation du patrimoineaudiovisuel français.
Maillon essentiel de cette mission patrimoniale, le Service d’exploitation technique, le S.E.T., prend en charge « la numérisation et la restauration 2 et 4K » tel le souligne son responsable technique, Jean-Pierre Peltier. Un service aguerri à cette charge depuis 1999, date des débuts du premier plan de sauvegarde et de numérisation.

Restauration 2 et 4K
« Au S.E.T., nous sommes aujourd’hui dans une phase de re-numérisation et de restauration des supports films en 2 et 4K. La numérisation du fonds SD ayant été achevée à l’issue du 1er plan de sauvegarde en 2016, » (cf. encadré) souligne Jean-Pierre Peltier. Une numérisation et une restauration 2K pour ce qui est des supports 16 mm, notamment les téléfilms, et 4K pour les supports 35 mm, tous effectués sur des scanners Lasergraphics Director 4K. « Les supports films se doivent de suivre la logique de l’évolution technologique, mais aussi celle de la conservation dans un format très qualitatif paré pour l’avenir ; sans négliger la possibilité de valorisation de ce patrimoine. Pour remplir cette mission dans les meilleures conditions, poursuit Jean-Pierre Peltier, l’architecture de notre ancien SAN, à mesure de ses évolutions, ne nous permettait plus d’œuvrer dans des conditions optimales, notamment en termes de nombre de postes collaboratifs, mais également en termes de performances et de connectivité. »

Un SAN ultra-performant
Chez Magic Hour, François Lefebvre, architecte solutions, a imaginé selon les recommandations du cahier des charges rédigé par l’Ina, un SAN optimisé visant à fluidifier le travail 2K et 4K, à accroître les capacités collaboratives, et à consolider la sécurité des données. « Nous avons ainsi proposé un projet d’intégration clé en main, précise-t-il, basé sur une solution Quantum StorNext et du stockage Quantum QXS, et reposant sur de nouveaux réseaux Fiber Channel 16 Gb/s et Ethernet 1, 10 et 40 Gb/s. » Furent également réintégrés des éléments existants, telle la bibliothèque LTO-7 Quantum Scalar i500, destinée à de l’archivage temporaire.

Connectivité et performances accrues
Ce sont aujourd’hui 26 clients raccordés au nouveau SAN de 360 To nets (432 To bruts) — dont 5 cinq clients auparavant non reliés pour des questions de limitation de connectivité. « On retrouve 7 machines dédiées au 4K, et 14 au 2K. Parmi celles-ci, les deux scanners Lasergraphics Director 4K pour les films 16 et 35 mm et les stations Protools associées, 5 stations de restauration Phoenix (Digital Vision) et Diamant (HS-Art), 3 stations d’étalonnage Resolve, et un ensemble de postes de montage-assemblage sous Resolve, Eidus et Final Cut Pro, » précise Françoise Lefebvre. Sans oublier les stations connexes de supervision, de visionnage, et de relecture des PAD. Afin de tirer le meilleur parti de l’ensemble des éléments du workflow, s’est imposée la mise à jour générale des applicatifs des postes clients, des systèmes d’exploitation, et la mise à niveau des clients StorNext pour la connexion au SAN. Cette nouvelle architecture a permis d’atteindre une bande passante de 24 Go/s durant la phase de test opérée à la fin de la mise en service de l’ensemble. « Soit un débit compris entre 20 et 22 Go/s dans des conditions d’utilisation au quotidien, conclut François Levre. Et, au-deçà des 18 Go/s exigés par le cahier des charges. Mission accomplie

 

LTO-8 : la puissance de l’archivage dernière génération

Depuis la création du format LTO (Linear Tape-open) à la fin des années 90 par le consortium LTO (Hewlett Packard, IBM et Quantum), 8 générations du célèbre média d’archivage se sont succédé…

De 100 Go (200 en compressé) du LTO-1 de l’an 2000 au 12 To (30 en compressé) de 2017… et la prochaine génération (LTO-9) prévue à 60 To compressés… À noter que jusqu’à la génération 7, il existait des règles de compatibilité descendante strictes jusqu’à deux générations. Depuis la génération 8 de 2017, les lecteurs LTO peuvent lire les bandes LTO-7 et LTO-8, mais pas les bandes de génération 6.
À ce jour les lecteurs LTO offrent des vitesses de sauvegarde allant jusqu’à 2,7 To par heure et stockent jusqu’à 30 To de données sur une seule cartouche, laquelle peut par ailleurs être cryptées en AES 256 bits excluant toute lecture par des tiers non habilités.

Solutions adaptées aux besoins
Des solutions d’archivages légères ont vu le jour cette année, notamment chez mLogic avec son mSpeed Pro. Système de stockage hybride attachable en Thunderbolt 3 sur MacOs et Windows, il est adapté à la fois aux opérations d’étalonnage, montage audio et vidéo et au VFX, et permet surtout d’archiver sur le long terme les médias sur LTO7 ou LTO8. Côté capacités, il peut accueillir jusqu’à 11 disques 2,5 ou 3,5 pouces (SAS II ou SATA III 6 Gb/s, mécaniques ou SSD) en Raid 0, 1, 5, 6, 10 ou JBOD. Le passage SAN/LTO et LTO/SAN s’effectue en mode drag and drop avec le Linear Tape File System (LTFS)… Cette solution est particulièrement adaptée aux petites structures.
De la solution légère pour la sauvegarde et l’archivage de projet avec mSpeed Pro de mLogic, jusqu’au grands systèmes d’archivage avec les solution Scalar i3 et i6 (Bibliothèque i6 en photo).
Qui dit grandes structures, dit demande d’archivage en conséquence. C’est ce que propose Quantum, avec d’une part ses lecteurs LTO-8 en stand-alone, mais aussi ses bibliothèques (libraries) d’archivage avec automation de la gamme Scalar i3 et i6.
Scalar i3 peut démarrer comme une seule unité 3U jusqu’à 750 To, et peut évoluer par incréments de 25 cartouches à mesure que les volumes de données augmentent, et ce jusqu’à 12 Po (de 25 à 400 slots, et jusqu’à 24 lecteurs). De son côté, Scalar i6 commence avec une unité 6U pour évoluer jusqu’à 48U. Une unique bibliothèque pouvant stocker jusqu’à 24 Po de données pour un total maximum de 800 slots et 24 lecteurs. Si Scalar i3 et i6 peuvent être associées à l’archiveware de Quantum, Storage Manager, elles sont par ailleurs compatibles avec les grands systèmes tiers de gestion d’archives.

TVU capte l’action live sur le Rallye du Maroc

Après une première réussie sur le Dakar 2019, la Télévision nationale espagnole a renouvelé l’usage des transmissions IP TVU sur le Rallye du Maroc en octobre dernier…

La RTVE, n’en est plus à son premier coup d’essai. Ainsi, après avoir été convaincue par la pertinence de l’utilisation des solutions de transmission TVU Networks pour acheminer ses images en conditions extrêmes, notamment sur le dernier Dakar, son choix s’est naturellement porté sur TVU pour la couverture du Rallye du Maroc 2019 du 3 au 9 octobre derniers.

Anywhere, TVU One et nano…
Pour ses besoins légers, la RTVE a misé sur deux types de systèmes de prises de vue : le moyen ultraléger que procure le Smartphone accessoirisé et stabilisé avec l’application TVU Anywhere ; et la configuration TVU Nano et TVU One pour ce qui concerne les caméras d’épaule. Pour l’équipe de production, ces deux configurations compactes furent un gage nécessaire de mobilité « tant pour la prise de vue de près des véhicules en pleine course et le confort des équipes tant par la légèreté des équipements, mais aussi par la fiabilité du système. » Bref, toutes les conditions requises pour capter cet événement dynamique déployé sur 5 étapes de 500 km en moyenne chacune. « Avec l’idée d’offrir à nos téléspectateurs un live engageant qui incarne pleinement l’intensité de la course à partir de solutions polyvalentes et adaptées. »

Behind the scenes…
Côté technologie, l’application TVU Anywhere et l’unité TVU One utilisent la compression HEVC/H.264, laquelle optimise et fiabilise pleinement la bande passante mise à disposition. À TVU Nano, la solution matérielle de transmission IP la plus compacte de TVU Networks, fut confiée la tâche d’agréger trois fournisseurs de téléphonie mobile 4G LTE pour l’acheminement du flux de TVU Anywhere avec un débit sécurisé de 200 Mbps en crête. Quant aux plans réalisés à l’aide de caméra broadcast d’épaule, TVU One fut chargé d’encoder les signaux en HEVC et agréger jusqu’à six lignes pour délivrer des plans à plus haute résolution à faible latence (inférieure à une seconde). Un dispositif qui a permis à la RTVE de diffuser en bimédia sur ses antennes et son site Internet.

Toutes les solutions ATTO pour Apple Mac Pro

Après l’annonce à IBC 2019 de Facilis pour l’intégration du nouvel adaptateur Thunderlink NS 3252 Thunderbolt 3 à 25 Gb d’ATTO Technology à sa plateforme de stockage partagé Facilis HUB et la mise en place d’un partenariat qui vise les stations Apple Mac Pro, iMac Pro et Mac Mini en Thunderbolt 3, ATTO Technology, édite de son côté un document visant à détailler sa compatibilité avec les stations de la marque à la pomme et notamment les derniers Mac Pro.
Disponible au téléchargement, « ATTO & Mac Pro, the perfect pair »  vise à exposer à travers une série de cas d’utilisation les problématiques et les solutions entre Mac Pro et systèmes de stockage et transferts de données optimisés pour chaque type de configuration. À découvrir donc…

Télécharger « ATTO & Mac Pro, the perfect pair » cliquez ici

Une prise en charge 8K chez Konvision

Le constructeur annonce la fabrication et la pré-commande de ses moniteurs 4K natifs (4096×2160) prenant en charge les signaux 8K quad link 12G-SDI (8192×4320 60p), de quoi afficher en splitscreen 4 sources 4K UHD down converties en HD ou afficher un mix de sources SD/HD/2K/4K. Disponibles en version 24 à 55 pouces (série KUM), ils affichent formes d’ondes, vecteurs, convertissent le HDR HLG en affichage SDR et affichent côte à côte une même source en mode comparaison HDR-SDR. Disponibilité prévue pour décembre 2019.

Thunderbolt 3 optique : jusqu’à une distance 25 fois plus grande

La limitation à 2 mètres du Thunderbolt 3 en cuivre est en passe de voler en éclat. Accusys a annoncé récemment l’existence de câble optiques Thunderbolt 3 « longue-distance » jusqu’à 50 mètres, capable de relier deux périphériques (Stockage A12T3-Share ensemble, moniteur 4K et son stockage) sur des distances de 10, 30 et 50 mètres tout en conservant les mêmes performances. Créés par les sociétés Lintes, Coring et Sumimoto, ces câbles Thunderbolt 3 optiques devraient être commercialisés « dans un proche avenir », annonce-t-on chez Accusys.

openGear : que d’atouts !

S’affranchir de la multiplication des modules et opter pour un châssis 2U openGear. Telle est une solution à envisager afin de rationaliser les espaces limités de vos baies tout en maîtrisant vos investissements.

Crée par Ross, openGear est devenu un standard de choix pour le traitement modulaire de signaux. Ouvert et utilisé à ce jour par une dizaine de fabricants (dont Ross, Apantac, AJA, Blackmagic Design, MultiDyne), une centaine de cartes individuelles de traitement de signaux (QC, convertisseurs, distributeurs, frame synchro, mosaïques…) sont aujourd’hui disponibles. Cet effort de coopération entre fabricants confère aux utilisateurs une offre grandissante de solutions à budget maîtrisé, et l’avantage de gérer chacun des modules à travers une interface commune centralisée.

 

 

Une nouvelle Phantom chez Vision Research

Cliquez sur l’image pour la vidéo.

Nom de code : la Phantom Miro C320. Parmi ses avantages sa taille réduite, le full HD 1920×1080 et bien sûr 1480 i/s dans ce format. Une caméra fort utile en paluche : angle de but pour le football, en caisson pour la natation, en embarqué… ses applications sont légion.

Côté frame-rate minimum, elle affiche 100 i/s dans toutes les résolutions. En sortie, du HD-SDI en connecteur DIN 1.0/2.3. Elle accepte des montures C 1 pouce qui peuvent accepter des optiques CS.

Et parmi ses formats : Cine, Cine Compressed, & Cine RAW, AVI, h.264 mp4, Apple ProRes .mov, Multipage TIFF, MXF PAL, MXF NTSC, QuickTime non compressé, BMP, PCX, TGA, TIFF, LEAD, JPEG, JTIF, RAW, DNG, DPX…

Focus sur le nouveau TVU One 4K HDR 5G Ready

On ne le clamera jamais assez : TVU Networks a bien pris une longueur d’avance en cette fin d’année avec la sortie de la version 4K HDR de son TVU One. Cette nouvelle version n’est pas un upgrade, mais véritablement un outil complet pour les reportages de terrain dans plus de 180 pays.

 

 

Une nouvelle puce H.265 HDR/HGL 10 bits

Côté agrégation, le TVU One 4K peut monter à 12 connexions : 3G/4G/5G, Wi-Fi, Ethernet, satellite en bande Ka et Ku, satellite et BGAN pour une bande passante maximum de 25 Mbit/s. La nouvelle puce d’encodage H.265 4K HDR/HGL 10 bits, contribue à un meilleur traitement des couleurs, contrastes et luminosité et permet de fournir des flux 4K60p à 3 Mbit/s et 1080p60 HDR à 800Kbps. Quant à l’algorithme propriétaire de transmission, IS +, lequel assure une quantité de data réduite, vise également à limiter la perte de paquet et assurer une latence jusqu’à 0,8 seconde pour une transmission en mobilité ou la diffusion en direct en 4K HDR/HLG. Toutes ces données en sont encore améliorées avec l’utilisation du réseau 5G en cours de déploiement mondial.

Double codage en temps réel et autonomie accrue

Afin d’accroître la qualité image pour une utilisation ultérieure du diffuseur, le nouveau TVU One 4K HDR utilise la fonction de double codage en temps réel : celle-ci permet la diffusion des images en direct et l’enregistrement simultané de celles-ci en Full HD ou 4K pour un envoi ultérieur en qualité optimale. Signalons au passage que cette nouvelle version est dotée d’un N-1 bidirectionnel sans latence. Enfin, nouveauté non négligeable pour tout JRI sur le terrain : l’autonomie, avec un doublement du temps d’utilisation porté à 4 h 30.

La Green Machine couronnée au Satis 2019

La Green Machine associée à son logiciel HDR Evie (Lynx Technik) a été récompensée d’un Trophée Satis Screen4All des produits les plus innovants de l’année, prix de la rédaction Mediakwest/Sonovision, dans la catégorie diffusion et distribution. La solution logicielle HDR Evie permet en temps réel et image par image l’analyse automatique du contenu et applique les corrections optimales à l’aide d’algorithmes brevetés. Elle applique notamment les corrections nécessaires pour le codage d’une source HDR vers une diffusion SDR.