XS Lav, un micro-cravatte pour smartphone & laptops

En cette époque quelle que peu troublée, où webinaires, zoom et consorts sont de mise, Sennheiser vient de lancer un micro-cravate tout droit tiré de son catalogue pro pour rendre les conversations distancielles plus audibles. Si tous les micros XS Lav sont vendus avec un clip, une bonnette anti-vent en mousse et un étui souple, la version XS Lav USB-C Mobile Kit pourra de son côté « accessoiriser » un smartphone à l’aide d’un mini trépied Manfrotto Pixi et une pince de maintien du téléphone pour la création de contenus Vlog.

La Fairlight Desktop Console disponible…

Les utilisateurs DaVinci Resolve peuvent désormais ranger leur souris pour travailler dans l’espace Fairlight. Désormais disponible, la Fairlight Desktop Console leur propose d’affiner leur mix à l’aide de boutons et faders. Côté vue d’ensemble, elle compte 12 bandes de canaux, chacune pourvue d’un fader motorisé et des boutons de contrôle de bande pour le solo, le mute ou la sélection d’autres paramètres, affichage LCD par piste et indicateurs de niveau, ou encore une molette de jog pour se déplacer rapidement sur la timeline et des commandes personnalisables… Bref tous les avantages d’une surface de contrôle…

Et pour tout contrôler à l’écran, le port HDMI permet un monitoring externe supprimant la nécessité de jongler avec les pop-ups de l’interface principale de DaVinci Resolve…

 

GIK Acoustics chez Magic Hour

Un bon monitoring c’est bien. Avec un traitement acoustique des lieux, c’est encore mieux. C’est ce que vous propose Magic Hour, qui distribue désormais les solutions du Britannique GIK Acoustics. Panneaux, cabines, et bass traps sont la solution pour tirer le meilleur parti de votre environnement de travail et gagner en confort d’écoute, clair et sans réverbération parasite.

Parmi l’offre déco ou simple, retrouvez les mousses, panneaux absorbants ou diffusants, amovibles ou fixes, bass traps à membrane accordées ou large bande…

Le monitoring idéal signé Neumann

Vous recherchez un travail précis sur la parole ? Neumann vous propose son moniteur KH310 équipé d’un HP médium particulièrement adapté à la voix et tout instrument mettant l’accent sur ce spectre… Parmi ses qualités, notons une réponse transitoire rapide et une faible distorsion harmonique. Côté application, le KH 310 est un monitoring parfait pour le champ proche tels que les studios de projet, de musique, de diffusion et de post-production pour l’enregistrement, le mixage et le mastering.

Avec une pression acoustique mesurée à 116,3 dB il conserve une restitution haute résolution et neutre sur toute la réponse en fréquence. L’énergie est là pour les dynamiques les plus exigeantes, sans distorsion ni perte (alimentation à découpe AB et amplification trois voies). Et pour ceux qui opteraient pour sa version entrée numérique (XLR ou BNC), il accepte les signaux 24 bits, 192 kHz, AES3 et S/P-DIF.

La synchronisation à l’image assure un delay labial de 0 à 10/12 images. Enfin, il peut être retardé jusqu’à 400 ms dans l’optique de compenser des distances d’écoute variables.

 

Chyron mise sur les productions légères avec sa plateforme Prime Live

Ce qui est valable pour les grands l’est aussi pour les plus petits. Avec son passage en version 4, la plateforme Prime devient Prime Live. Elle propose les fonctionnalités graphiques, de clips et de branding des versions précédentes, et ambitionne de devenir une suite logicielle complète à destination de la production de diffusion de taille réduite. On pense notamment à la diffusion OTT, le streaming direct sur les plateformes de réseaux sociaux ou la reprise après sinistre tout en minimisant les coûts, la complexité et la dépendance aux ressources physiques fixes.

C’est ainsi que Prime Live Platform entend se positionner. Mais pour que l’offre soit efficace et complète, Chyron y a adjoint la partie mélangeur, Prime Switcher, un 2M/E soft doté d’un mélangeur audio multicanal. Conçue pour répondre aux besoins des environnements de production hybrides, la plateforme Prime Live se veut indépendante de l’environnement et peut être déployée sur du matériel standard ou personnalisé, sur une machine virtualisée ou entièrement dans le Cloud.

Côté entrées-sorties on retrouve SDI, NDI et flux H264 sous formats SD, HD, 4K, UHD et HDR… Enfin, Prime Live se pare des capacités de conception et de diffusion de graphiques Prime, y compris l’importation de sources Adobe After Effects…

CineXtools de Cinedeck vous donne tout pour une semaine !

Cinedeck vous donne beaucoup parce que vous avez beaucoup à faire. La finalisation d’un fichier pour la livraison présente de nombreux défis. Testez donc la suite d’outils pouvant fonctionner sur PC et Mac. Et des outils qui vous permettent d’effectuer instantanément les modifications dont vous avez besoin pour la livraison finale.

Alors profitez dès aujourd’hui d’une semaine d’essai gratuit.

 

MainConcept Codec : taillé pour Resolve

Vous souhaitez tirer davantage parti de la puissance de DaVinci Resolve Studio ? Le mois dernier, MainConcept sortait son codec éponyme qui vous affranchit du passage d’un outil à un autre pour vos étapes de conversion et de rendu. Tourner, monter et diffuser dans un même format prend ainsi des allures de jeu d’enfant (ou presque). Notamment pour les projets Sony XDCAM, XAVC, Panasonic P2 AVC Ultra et AVC-Intra. Le plug-in MainConcept Codec permet d’effectuer le rendu de projets AS-11 UK DPP SD (MPEG-2) et HD (AVC/H.264) directement à partir de la timeline de DaVinci Resolve Studio. Il propose aussi un accès natif aux profils HEVC Main et Main 10, en utilisant l’encodeur vidéo logiciel HEVC/H.265 de MainConcept jusqu’au 8K 10 bits 4:2:2. Et inclut les métadonnées pour la livraison aux diffuseurs…

Miria d’Atempo chez Magic Hour

L’archivage devient aussi simple qu’un clic droit dans des applications telles que Avid Interplay, Fork, Empress MAM, Levels Beyond Reach Engine, EVS, MediArchive Director, DIVArchive, Front Porch Digital…

Modulaire, scalable et puissant.. Miria d’Atempo vient d’entrer dans le portfolio Magic Hour. Sur le segment de l’audiovisuel, des dailies jusqu’à l’archivage des projets achevés, Miria protège et préserve les contenus tout au long des workflows, et optimise la capacité de stockage à mesure que les demandes de volumétrie augmentent. Du spécialiste de la postproduction aux géants des médias, Miria s’adapte aux besoins de performance et de capacité.

Une philosophie agnostique

Miria communique avec tous les systèmes connus du marché. Au quotidien, il libère de l’espace sur les stockages primaires les plus performants et contrôle les besoins d’extension de capacité de stockage.

Il permet par ailleurs de migrer de très grands volumes de fichiers efficacement (données non structurées) entre stockages et systèmes de fichiers hétérogènes (tous les OS, disque dur, stockage objet, supports optiques, support linéaires, Cloud, ou toute combinaison de ces technologies), réduit les temps d’archivage et de backup grâce à sa technologie propriétaire FastScan, et ne restaure que la partie utile d’un fichier lors d’une recherche.

Les nouvelles fonctionnalités d’Aximmetry

Entrées dans le portfolio de Magic Hour en juillet 2020, les solutions de studios virtuels et de réalité augmentée d’Aximmetry servent les plateaux de tournage, mais aussi l’habillage antenne et les applications interactives en murs d’images. 

Si la solution est ultra performante avec des rendus photoréalistes propulsés par le moteur graphique Unreal (voir la démo) et jusqu’à un nombre d’entrées 4K SDI illimité pour les versions Broadcast et OnAir, le ticket d’entrée est particulièrement agressif. De 500 € en version de base et à partir de 2000 € pour accéder au studio virtuel.

Accompagnant les prestataires audiovisuels qui ont fait d’Aximmetry un de leurs outils de prédilection, le département technique de Magic Hour veille à ce que ses partenaires disposent des mises à jour testées et validées. À ce titre de nouvelles prises en charge ont été ajoutées avec la nouvelle version 2021.2.0.

Nouvelles prises en charge

Parmi les plus importantes, citons celle des murs de LEDs dans les productions virtuelles ; la possibilité d’enregistrer les données de tracking des caméras. Elle permet également d’enregistrer ces données de suivi dans un fichier FBX afin de permettre des travaux de postproduction. Côté tracking de présentateur, il est désormais possible d’associer des billboards placés et déplacés automatiquement selon ses déplacements. Et d’utiliser des trackers tels que Stype follower, Antilatency tag ou Vive ou basée sur un algorithme de traitement optique.

Ce dernier permettra également une gestion automatique des effets de réflexion des caméras virtuelles. Notons enfin la synchronisation du calcul des trames en utilisant le TC des données de tracking caméra Stype et RockatLab, la possibilité de contrôler des caméras virtuelles en utilisant des données de tracking externes et la prise en charge Unreal Engine 4.26.1 et des plug-ins tiers d’Unreal.

Les matrices KVM ont le vent en poupe

Besoin de créer un mur d’image, distribuer des signaux pour de l’affichage, les convertir, ou encore contrôler à distance une grande quantité de stations à partir d’une ou plusieurs consoles ? Apantac a sans aucun doute la solution adaptée à vos besoins. Ce fabricant de matériel Broadcast et AV, en pointe sur les technologies HDMI 2.0 propose ses produits aux acteurs du broadcast et de l’intégration.

L’univers des matrices KVM

Parmi ceux qui ont le vent en poupe, notons les matrices KVM, lesquels permettent via IP de prendre le contrôle clavier-écran-souris d’une multitude de serveurs à partir d’un ou plusieurs postes opérateur. Le bureau français d’Apantac en charge du marché EMEA et de l’Australie peut s’enorgueillir d’avoir ces derniers temps fourni ses solutions KVM sur IP d’un bout à l’autre de ses territoires d’action. « Un des grands avantages de ces solutions est qu’elles peuvent utiliser des switches IP GigE administrables « grand public », très économiques, par comparaison aux solutions dédiées, » confirme Michel Rudelle responsable EMEA et Australie.

Une forte demande

Côté institutionnel la marine australienne s’est équipée de 166 couples KVM-IP-Tx & KVM-IP-Rx pour une application « top secret », nous n’en dirons pas plus… Côté broadcast, les mêmes extendeurs KVM connaissent un vif succès et ont trouvé leur place au sein de trois studios de la SVT, la télévision suédoise, pour une soixantaine d’unités, suivie par RTC-Télé Liège, la RTBF et le studio bruxellois Piste Rouge totalisant une trentaine d’unités. Une vingtaine d’unités ont été également acquises par la télévision publique tchèque pour un de ses studios audio, dont près de la moitié en format OpenGear (OG-KVM-IP-Tx).

Enfin, Apantac devrait prochainement équiper un ensemble de deux cars régie couplés pour un grand prestataire européen avec une soixantaine d’unités dont la moitié en format OpenGear…