Jeudi 26 septembre : présentation post IBC 2019 DaVinci Resolve 16 & Fusion 10

Magic Hour vous invite à découvrir DaVinci Resolve 16 & Fusion 10, jeudi 26 septembre 2019.
Deux sessions animée par Raphaël Thibault, artiste spécialiste étalonnage et VFX, Davici Resolve
& Fusion et Olivier Mathieu monteur et formateur, Davinci Resolve.
———————-
Au programme : editing, étalonnage & VFX sur moniteur de référence Eizo Prominence 4K HDR
en configuration haut de gamme et environnement collaboratif .

Deux sessions au choix : 9h30-12h30 ou 14h30-17h30.

Inscrivez-vous ici

Inscrivez-vous ici

Les diffuseurs qui ont choisi Konvision

Système 3D LUT intégré, compatibilité avec les sondes Lightspace et Calman utilisées notamment pour la calibration des moniteurs Konvision en sortie d’usine… Focus donc sur les KVM-6X 4K de la marque qui prennent en charge le gammes de couleurs telles que REC709 / DCI-P3 / EBU / SMPTE-C / REC2020 et les fonctions “user1” et “user2” où l’utilisateur peut importer ses propres fichiers.

Parmi les derniers diffuseurs à avoir opté pour ces solutions Konvision, le radiodiffuseur national autrichien, ORF qui vient de faire l’acquisition de 77 unités : dont les KVM-1760D 17 et 24 pouces FHD HDR et KVM-2451W FHD HDR et 4K KCM-2460W. Parmi les diffuseurs ayant optés pour Konvision, on retrouve le Polonais TVP avec plus de 500 unités depuis 2014, le Turc TRT (140 unités), le Croate HRT (77 unités), l’Ukrainien STB (61), l’Italien RAI (55) ou l’Argentin Artear (84)… Ou encore des institutionnels tels le Conseil de l’Europe ou l’Opéra national allemand de Berlin…

DaVinci Resolve Studio au service de RocketMan

Si Resolve Studio est souvent au cœur de grands blockbusters, un des derniers en date à avoir eu recours à ses fonctionnalités n’est autre que le biopic consacré à Elton John réalisé par Dexter Fletcher, RocketMan.

À l’étape de préproduction, George Richmond, chef opérateur BSC, et Rob Pizzey, étalonneur, ont défini la LUT principale lors des premiers tests, au sein desquels optiques, plages d’expositions et configurations d’éclairage ont été testées par rapport aux éléments de conception du film. Trois variantes de la LUT ont ensuite été créées à partir d’expositions différentes, de manière à illustrer les changements dans la narration : « Pour le jeune Reggie, il s’est agit de refléter un monde légèrement assourdi et désaturé », explique Rob Pizzey. « À mesure que le monde d’Elton devient incontrôlable, les couleurs montent en intensité et l’utilisation d’optiques vintage a permis d’obtenir des flares exagérés de manière à renforcer cet effet de folie. »

À l’issue de la phase de production, George Richmond et Rob Pizzey ont sélectionné 350 images fixes du film afin de créer une bible des couleurs, puis les différents looks pour chaque scène, utilisés durant les deux semaines d’étalonnage ; tout en gérant les découpes et l’ajout des séquences d’effets visuels. « J’avais pour objectif de conserver le rendu adouci des optiques vintage, en veillant à ne pas trop forcer sur le bas de la courbe, précise Rob Pizzey. Pour une scène particulière, nous avons créé un look où tout était descendu sauf pour Elton et Reggie. Dont beaucoup de couleurs : les maisons étaient en briques rouges, la verdure était abondante dans les jardins et les danseuses portaient des tenues colorées. Pour obtenir l’aspect escompté, à notre demande, le département VFX a créé des caches pour nous aider à nous assurer à ce que l’étalonnage ne déborde pas sur les autres personnages durant toute cette scène de danse. » Vinrent ensuite les dernières touches destinées aux versions HDR Dolby Vision (pour usage domestique et salle) et SDR Rec 709.