“Anne’s Kitchen” tournée en 4K avec des outils Blackmagic Design

 

Anne's Kitchen, une production "tout Blackmagic"...Nouveauté pour la troisième saison de Anne’s Kitchen diffusée sur RTL au Luxembourg : le show a été tourné en Ultra HD/4K avec des caméras Blackmagic Design, telles que la Ursa Mini 4.6K et la Micro Studio Camera 4K. La postproduction, notamment le montage et l’étalonnage, a été réalisée sur DaVinci Resolve Studio.

Avec son émission culinaire, Anne Faber est devenue une personnalité du petit écran luxembourgeois. Alors que les deux premières saisons de l’émission ont été tournées dans sa petite cuisine à Londres, pour la troisième un studio a été mis à la disposition de l’équipe. « Nous avons fabriqué une cuisine sur mesure dans un studio de 100m2 afin de disposer de l’espace nécessaire pour une installation multicaméra. Toutefois, l’équipe de production était restreinte, uniquement constituée d’Anne, du réalisateur et de moi-même afin de conserver l’atmosphère originale et chaleureuse des saisons précédentes », explique Tim Lecomte, directeur technique chez Radar, le studio qui produit l’émission. Pour cette troisième saison, 5 caméras ont été utilisées : deux URSA Mini 4.6K pour les gros plans et les plans moyens, deux URSA 4K pour des plans larges de la cuisine, mais aussi la préparation des plats et certaines zones de la cuisine, et une Micro Studio Camera 4K pour les plans à 360 degrés.

Anne's Kitchen, une production "tout Blackmagic"...Quant aux images du Luxembourg qui entrecoupent celles des recettes, elles sont tournées en RAW à l’aide de l’Ursa Mini 4.6K. « Ces scènes font ressortir la latitude des couleurs du capteur 4.6K sans compter qu’au tournage la taille de la caméra est idéale en extérieur pour suivre Anne lors de ses déplacements. » Chaque séquence est filmée en direct, et les cinq flux sont acheminés vers un mélangeur ATEM 2 M/E Production Studio 4K pour le mixage. « La gestion des signaux en direct avec les mélangeurs ATEM et le MultiView 16 de Blackmagic est très intuitive », explique Tim Lecomte. Côté montage et étalonnage, c’est un DaVinci Resolve Studio qui est mobilisé dont notamment les fonctions de montage multicam du Resolve « et la souplesse de passage du montage à l’étalonnage. » Pour Tim Lecomte, le Resolve Studio a rendu le workflow de postproduction efficace et fiable à faire pâlir les propositions plus complexes…